Travail en équipe : quelques fondamentaux (News63)

Travail en équipe : quelques fondamentaux.
(12-02-2012, extraits du NEWS 63)

par Nathalie LAVERGNE, Recrutement & gestion de carrières.

Nathalie, adhérente de l’association, anime un atelier collectif portant sur l’élaboration d’une lettre réseau. Les échanges entre participants permettent à chacun de recentrer ses priorités (cibles métiers, compétences, savoir-faire) et de construire une offre de services ajustée.

La rédaction du News a rencontré Nathalie pour en savoir + sur les avantages du travail en équipe.

Q : pourquoi as-tu adhéré à CQFD ?

NL : J’ai adhéré à CQFD en notant consciencieusement dans mon agenda les réunions du jeudi, rituel collectif et convivial, mais très vite, je me suis aperçue que les ateliers en petit groupe étaient un stimulant de ma recherche. Chaque fois que nous en avons l’occasion, nous nous entraînons à donner et à recevoir ce qui nous manque le plus dans nos environnements professionnels : de l’écoute, de la bienveillance, de la reconnaissance.

Q : … de l’écoute, de la reconnaissance ?

NL : oui, dans une période difficile, pendant laquelle certains d’entre nous travaillent leur projet professionnel, n’hésitons pas à échanger entre adhérents CQFD des petites pincées de « chaleur ajoutée » … un zeste de courtoisie, ça ne « mange pas de pain », et ça peut rapporter gros … Tout cela peut illuminer une journée, et nous rendre un peu plus légers… Surtout que les périodes de transition ou de changement sont souvent des moments sensibles, et chacun peut se sentir, à un moment où à un autre, plus ou moins fragilisé.

Q : … que préconises-tu ?

NL : Il s’agit juste de mettre en actes une logique de développement durable, grâce à une énergie renouvelable et totalement gratuite, qui ne s’use…que si l’on ne s’en sert pas ! … comme par exemple : valoriser les personnes pour une action réussie, parler d’abord de ce qui a bien marché avant de souligner ce qui ne va pas, ajouter un sourire à nos remarques, essayer de comprendre le point de vue de l’autre au lieu de l’agresser ;

Q : somme toute, les fondamentaux du travail en équipe et les bonnes pratiques de relations interpersonnelles ?

NL : oui. J’en rajouterai d’ailleurs quelques unes, qui créent un lien : accepter le droit à l’erreur, car nos erreurs nous permettent de progresser ; être source de propositions et faire des propositions d’amélioration plutôt que de critiquer … et remercier pour un service rendu.

Q : les participants aux ateliers que tu animes consolident leurs projets. Peut-on parler de démarche professionnelle par analogie à ce que l’on demande en entreprise ?

NL : Bien sur, il est aussi question d’un travail de fond, de méthodologie, d’objectif, d’ordre du jour et de résultats.

Q : quels sont les bénéfices que chacun y retire ?

NL : les ateliers ou le travail en binôme constituent le coeur de l’activité d’accompagnement. Pour réussir sa démarche, CQFD veille à créer de perpétuels et continus échanges entre pairs. C’est une nécessité.

Pour les adhérents et nous-mêmes, je pourrais citer comme bénéfices immédiats : accélérer ses démarches et sa recherche d’emploi, s’écouter et s’entendre, s’entraider, avancer ensemble.

Q : … et au plan général, qu’apporte le travail en équipe ?

NL : … un lieu où l’échange est approfondi, où l’on crée des liens, où on trouve du soutien, où la diversité des avis est une source de progrès ! … Et, pour conclure, comme souvent un grand groupe n’est pas fait pour entendre, la proximité du travail en équipe favorise l’échange et les interconnexions.

Merci Nathalie.

Fermer le menu