L’entretien de recrutement en visio… quelques conseils bien utiles !

Les Outils TRE…

Réussir l’entretien de recrutement en visioconférence

par Gilbert LABROYE ~ Facilitateur chez CQFD Cadres 78 ~  Ex-Directeur Technique pour les audits de certification (norme ISO)

 

 

Avec la crise du COVID et l’éclatement géographique des entreprises,  de plus en plus d’entretiens de recrutement de cadres se déroulent en visioconférence. Le fond et les enjeux restent les mêmes, mais la préparation de ces entretiens nécessite, de la part des candidat, une préparation spécifique et adaptée : se préparer soi-même et préparer l’aspect technique. Si l’entreprise vous a proposé un entretien en visioconférence, c’est qu’elle est donc déjà convaincue par votre candidature.

Nous portons à votre attention quelques bonnes pratiques qui vous aideront à franchir l’étape de l’entretien en visio.

  • Soignez votre environnement, l’éclairage, votre positionnement face à l’écran…
  • Prenez soin de votre image…
  • Testez le matériel, mais également le paramétrage de la connexion…
  • Munissez vous de votre CV et mémorisez votre pitch (contenu, élocution, rythme)…
  • Vous êtes-vous renseigné sur l’entreprise ?
  • Avez-vous un bloc notes ?
  • Pendant l’entretien… souriez, vous êtes filmé.e
  • En fin d’entretien, remerciez votre interlocuteur.

 


 

AVANT L’ENTRETIEN : UNE BONNE PRÉPARATION EST INDISPENSABLE

L’environnement doit être adapté.

Un environnement à éviter !

Choisissez un endroit calme et confortable pour la visioconférence. Vous êtes en situation professionnelle, donc évitez le canapé avec l’ordinateur sur les genoux. Face au recruteur qui sera certainement campé à son bureau, préférez une installation en dur (siège et table). Soignez votre espace : pas de désordre autour de vous.

Isolez-vous des autres personnes, des animaux envahissants ou bruyants et aussi du téléphone (exemple d’une sonnerie).

Attention à l’éclairage : pas de contre jour face à une fenêtre ; attention au soleil qui va justement percer les nuages et vous auréoler en plein entretien. Occupez le terrain : centrez votre image par rapport à l’écran. Evitez le casque et le micro qui vous masquent le visage. Habillez-vous normalement comme vous le feriez pour un entretien physique : évitez le vieux jogging troué pour le cas où vous devriez vous lever pour récupérer un document derrière vous.

 

La technique doit être au rendez-vous :

Soyez à l’heure et ne vous faites pas piéger par les décalages si votre interlocuteur est à l’étranger !  Assurez-vous que vous avez bien reçu le lien pour vous connecter à la réunion et que ce lien est actif. Testez votre accès à l’outil (Zoom, Skype, Teams ou autre) : le cas échéant faites un test de connexion avec un ami. Pseudo et photo seront adaptés à un entretien de recrutement.

Si vous utilisez un fond virtuel ou flouté, testez-le avant car dans certains cas, lorsque vous bougez, selon les temps de rafraichissement de l’image, l’interlocuteur peut voir des éléments de votre fond réel.

Soyez prêt et entraîné pour partager un document et votre écran si votre interlocuteur vous le propose.

Prévoyez toujours un plan B (par exemple votre téléphone en 4G) pour le cas où le réseau ou votre ordinateur défaille.

 

Les documents sont prêts :

Préparez devant vous votre CV (à portée de main ou à portée de clic) et surtout ayez le même que celui que votre interlocuteur a reçu et dans la même langue. Votre pitch est prêt. Si l’entretien se déroule en anglais, soyez prêt mentalement.

Ayez à proximité de quoi prendre des notes (de préférence papier pour éviter le bruit du clavier).

 

L’entreprise et le poste me sont familiers :

Comme pour un entretien physique, renseignez-vous sur l’entreprise, ses marchés, ses chiffres clé, ses valeurs. Identifiez votre interlocuteur (Linkedin) : qui est-il, est-il décideur, quel est son parcours ? Aurez-vous en face de vous plusieurs interlocuteurs ? Qui sont-ils ? Le poste : qu’en savez-vous, quel recoupement pouvez-vous faire en utilisant discrètement votre réseau.

 

J’ai préparé les réponses aux questions difficiles :

Préparez-vous à répondre aux questions difficiles les plus courantes. Ce n’est pas la réponse elle-même qui va intéresser le recruteur, mais votre capacité à vous exprimer, à analyser, à argumenter. Même à distance, le recruteur saura détecter les signaux faibles pour appréhender les soft skills. Le candidat doit réaliser que, en  visio, le recruteur sera mieux concentré sur le regard, les hésitations, les tics de langage qui seront autant d’éléments pour apprécier le savoir-être.

 

PENDANT L’ENTRETIEN : SOURIEZ, VOUS ÊTES FILME.E

Soyez détendu : vous êtes chez vous ! Restez concentré, mais soyez souriant, respirez.. Même en visioconférence, la communication non verbale compte : regardez la caméra, n’hésitez pas à acquiescer en hochant la tête lorsque votre interlocuteur parle, n’hésitez pas à montrer vos mains (mais évitez les grands gestes). Montrez votre motivation et votre détermination.

Lors de l’entretien, vous êtes chez vous, mais attention à ne pas vous faire piéger : malgré cette proximité, vous parlez à un recruteur qui pourrait devenir votre employeur ! A la fin de l’entretien, confirmez votre intérêt et essayez d’obtenir un retour de la part de votre interlocuteur. Évoquez la suite et remerciez votre interlocuteur.

 

APRÈS L’ENTRETIEN

Comme pour un entretien physique, remerciez systématiquement par mail . N’hésitez pas à relancer sur la base du calendrier annoncé par le recruteur.

 

EN CONCLUSION

Convaincre un recruteur à distance peut s’avérer plus complexe, car l’on ne peut pas s’appuyer sur tous les canaux de communication.

Toutefois, le fait d’être chez soi dans son environnement habituel et le fait de bien préparer l’entretien permettent de limiter la peur de l’inconnu et de mieux laisser s’exprimer sa spontanéité lors de l’entretien.

 

Lire+ « Les 20 questions les plus courantes pour préparer son entretien d’embauche »


Lien court : https://wp.me/p9haeE-ss

Fermer le menu