Revue de presse du 22 juillet 2018

SOMMAIRE

(c) dimitrisvetsikas1969 – Pixabay

 

Organisation du travail

– Comment le télétravail est-il perçu par les Français ? Quelles sont leurs attentes ?

Emploi & Recrutement

– Ces qualités (peu citées) prisées des recruteurs
– Les problèmes de recrutement déstabilisent les entreprises
– Recrutement. Pour embaucher, des entreprises bûchent dur à Nantes
– Emploi. « LinkedIn France a pour objectif de contribuer à la progression économique »
– Cadres, voici où trouver du boulot dans les mois qui viennent
– Ces cadres qui passent un CAP pour devenir artisan
– Emploi des seniors : quels enjeux, quelles solutions ?

Technologie & Réseaux sociaux

– On a construit une infrastructure de surveillance pour que les gens cliquent sur des pubs
– Avec la blockchain, on peut étiqueter et surveiller les humains comme du bétail

Permalien : https://wp.me/p9haeE-iX


 

Organisation du travail

Le télétravail n’est pas au goût de tout le monde. Chacun a ses préférences de travail et d’organisation. Tandis que certains ont besoin d’un cadre de travail pour être productifs et préfèrent travailler uniquement au sein de l’entreprise (34 %), d’autres aimeraient pouvoir combiner travail au bureau et travail à distance (51 %). Cette tendance est encore plus forte chez les actifs français pratiquant déjà le télétravail (65 %).
Il est important de noter que travailler à distance ne signifie pas s’isoler chez soi.

D’après l’étude de l’Observatoire Enedis réalisée par Harris Interactive, les actifs pratiquants le télétravail régulièrement se voient plus flexibles et plus autonomes. Ils ressentent un vrai sentiment de liberté dans leur organisation et leur mode de vie. Ce confort, apporté par une meilleure gestion de leur emploi du temps, est également un risque. Beaucoup d’entre eux soulignent que le télétravail peut également être synonyme d’isolement et de solitude.

Une infographie que nous propose Décision Achats sur la base d’une étude de l’Observatoire Enedis, “Les Français et le travail à distance”.

mots-clés / verbatim : télétravail, vie professionnelle, vie personnelle, relation de travail, cadre de travail, climat social, confiance, management


Emploi & Recrutement

Au-delà du savoir-faire technique, les soft skills peuvent faire toute la différence entre deux candidats. Pourtant, au moment de se mettre en avant dans une lettre de motivation ou dans un entretien, beaucoup s’en tiennent à des adjectifs basiques, vus et revus, pour décrire leur personnalité. Dommage, car certains traits de caractère moins usités sont particulièrement appréciés des RH…
On citera : Visionnaire, Passionné, Audacieux, Humble, Concentré, Aventureux, Optimiste…

mots-clés / verbatim : soft skill, recrutement, différenciation, audace, vision, entretien d’embauche 

« Malgré une amélioration dans certains secteurs, les affaires restent dans une ambiance tendue. » C’est le constat de Michel Rault, président du tribunal de commerce de Saint-Brieuc. « Il semble y avoir de nombreux problèmes de recrutements et de turn-over qui déstabilisent les entreprises et limitent leurs engagements dans la durée. »

mots-clés / verbatim : turn-over, faillite, licenciement, reprise d’entreprise, Tribunal de commerce

Près de Nantes, des employeurs confrontés à des difficultés de recrutement, ont trouvé des alternatives ou en testent. Ils expliquent leurs démarches. L’employeur touche 10 000 € et forme

À la différence des autres réseaux, l’audience professionnelle a été pensée dès la genèse. Les personnes savent qu’elles investissent du temps pour développer leur parcours professionnel en allant sur LinkedIn, ce n’est pas du temps pour des activités plus ludiques. Nous avons de la visibilité digitale. Nous permettons aussi aux investisseurs et prospects de mener des campagnes.

mots-clés / verbatim : réseaux sociaux, digital, parcours professionnel, histoire, spécificités de LinkedIn

Un grand soleil avec (très) peu de nuages. C’est l’image que l’on pourrait utiliser pour définir le contexte actuel de l’emploi des cadres. 62 % des entreprises ont déclaré avoir recruté au moins un cadre au deuxième trimestre 2018, d’après le dernier baromètre trimestriel de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), publié jeudi 19 juillet. Il s’agit du plus haut pourcentage depuis la création de cet indicateur. Malgré une certaine prudence pour l’avenir, 56% des entreprises interrogées envisagent aussi de recruter au moins un cadre au troisième trimestre de cette année.

… ce sont donc les profils commercial-vente qui sont les plus demandés (46 % des entreprises qui envisagent de recruter des cadres au troisième trimestre 2018 les ciblent), juste devant les cadres remplissant des fonctions gestion-finance-administration (37%). Viennent ensuite les services techniques (36%), ainsi que la R&D et l’informatique pour un tiers des entreprises sondées.

mots-clés / verbatim : commerciaux, gestion, finance, DAF, baromètre, APEC

De plus en plus de cadres troquent leur costume contre un tablier ou un bleu de travail. Envie de concret, passion inassouvie, goût de l’entrepreneuriat, les voilà artisans.

mots-clés / verbatim : cadres, entreprendre, artisanat, artisan, cols blancs, CAP, donner du sens

Si les politiques d’emploi en faveur des seniors ont permis d’augmenter le taux d’emploi après 55 ans, le taux d’emploi des plus de 60 ans reste faible. Les seniors sont aussi plus durement affectés par la hausse du chômage.

Le taux d’emploi des 55-64 ans a fortement augmenté en France, passant de 37 % en 2003 à plus de 49 % en 2015 selon la Dares. Il reste néanmoins bien inférieur à la tranche d’âge qui précède (au 1er semestre 2016, le taux d’emploi des 50-54 ans atteignait 79 %).

mots-clés / verbatim : cadres, séniors, taux de chômage, taux d’emploi, temps partiel, CD, portage, temps partagé 


Technologie & Réseaux sociaux

 

La crainte d’une révolte future de robots mal intentionnés à notre encontre, comme dans Terminator, nous détourne du vrai danger. Ce péril réel, déjà présent, mais grandissant, c’est « la façon dont les personnes au pouvoir utiliseront l’intelligence artificielle pour nous contrôler et nous manipuler, et ce par des moyens inédits, parfois cachés, subtils et inattendus ». L’avertissement a été lancé, en septembre dernier, par Zeynep Tufekci, une sociologue turque qui a longtemps travaillé sur le rôle de la technologie dans les mouvements sociaux, et qui s’intéresse désormais à la façon dont les algorithmes façonnent nos comportements. Issues d’une conférence TED qui vient d’être mise en ligne, ses vingt minutes de démonstration sont aussi limpides qu’indispensables.

Zeynep Tufekci, auteure de Twitter and Tear Gas: The Power and Fragility of Networked Protest, et qui se définit elle-même comme une « techno-sociologue »

mots-clés / verbatim : réseaux sociaux, économie de l’attention, publicité intrusive, intelligence artificielle, big data, croisement de données, deep learning, hyper-personnalisation, algorithme

La blockchain ne trouve pas grâce aux yeux de Frank Braun, figure reconnue du crypto-anarchisme. C’est le moins qu’on puisse dire : pour le militant allemand, elle pourrait potentiellement servir le « totalitarisme technologique » déjà à l’oeuvre aujourd’hui, surtout si différentes blockchains sont combinées. Elles élargissent alors les possibilités de surveillance des citoyens. Un entretien réalisé par Blocs, le média de la blockchain.

La blockchain pourrait-elle être une technologie déshumanisante?

Iansiti, Marco Lakhani et Karim R dans la revue de Harvard Business The Truth About Blockchain définissaient la blockchain ainsi : « La blockchain est un registre ouvert et distribué qui peut enregistrer les transactions entre deux parties de manière efficace, vérifiable et permanente.»

Autrement dit, les blockchains sont publiques et non modifiables. S’il n’y a pas de couche cryptographique qui anonymise les transactions (comme dans Monero ou Zcash), tout le monde peut voir qui sont les destinataires et les expéditeurs. De plus, cette information est permanente. Il y a plusieurs projets qui veulent mettre des identifiants « sur la blockchain ». Cela signifie que chaque être humain puisse toujours être identifié.

mots-clés / verbatim : blockchain, technologie de stockage, transmission d’informations, transactions

(c) xresch (pixabay)

 

Fermer le menu