Revue de presse du 31 Octobre 2018

SOMMAIRE

Réseaux sociaux – Social – Initiatives sociétales

(c) pixabay

 

 

Réseaux sociaux

Auteur d’un guide pratique intitulé Utiliser les réseaux sociaux pour trouver un emploi (Studyrama), Ana Fernandez est coach, spécialisée dans l’accompagnement de la transition professionnelle pour particuliers, entreprises et institutions publiques. Chronophages, les réseaux sociaux ? Ana Fernandez répond à quelques questions sur le sujet.

Ana Fernandez : Il est impossible d’ignorer que les sites d’emploi et les réseaux sociaux représentent aujourd’hui une composante majeure d’une stratégie de recherche d’emploi et de veille. Ils sont devenus, en l’espace de quelques années, un outil qui permet d’augmenter la visibilité d’une candidature, de développer des contacts professionnels et de capter le marché caché des offres d’emploi afin que le candidat soit le plus réactif possible. LinkedIn et Viadeo sont les sites de référence

 

Jusqu’il y a peu, le réseau des proches était dans un cas sur deux le moyen de trouver un job. Le fameux « piston », par la famille, par des proches, par des camarades d’écoles, par d’autres réseaux comme des confréries, des loges, des clubs. Il en était de même pour l’innovation. Pour la recherche de job, il existait des journaux, des annonces, qui publiaient des offres, de même l’innovation était véhiculée au travers de publications, de colloques, mais concentrée, fermée sur des cercles de chercheurs, de scientifiques, d’experts.

 

par Marina Rogard

Vous êtes sur LinkedIn et vous vous demandez ce que LinkedIn peut faire pour vous ? Contrairement à ce que pensent de nombreux utilisateurs, votre profil n’est pas l’équivalent d’un CV en ligne. Il vous offre l’opportunité de raconter votre histoire, votre ambition et votre marque personnelle.

Aujourd’hui LinkedIn, c’est 562 millions d’utilisateurs dans le monde dont 16 millions en France. La première chose que fait un utilisateur qui souhaite en savoir plus sur vous, c’est de taper votre nom dans Google. Et devinez quoi ? Les profils LinkedIn sont généralement les premiers à sortir des résultats. Plus le vôtre sera pertinent, plus vous aurez de chances d’arriver en tête des résultats. Mais pour cela, vous devez l’optimiser pour le rendre attractif.

Un profil complété à 100% est 40 fois plus efficace – Source Pauwels Consulting

 

 

Tribunal des Flagrants Délires RH : saison 5

Le 19 décembre 2018 à 18h30 précise (venir un peu avant) débute le procès des Réseaux Sociaux au Pavillon de l’eau 77 avenue de Versailles Paris 16e

Après les mises en accusation de l’entreprise libérée, du fait religieux, de l’IA, et du sexisme au travail, la Cour appelle à la barre les experts, témoins et parties civiles qui auront à éclaircir la situation des Réseaux Sociaux.

Twitter, Facebook, Linkedin et,autre Snapchat veulent-t-ils notre bien, sont-ils aussi sociaux que le prétendent les réseaux, que peut en attendre la fonction RH ?  Et ce sera à vous de répondre par votre verdict.

 

Social

Le recul du salariat impose de réinventer la protection sociale des indépendants

Le régime des indépendants n’est plus, la part des slashers (ceux qui pratiquent plusieurs activités) explose et des grands groupes n’hésitent plus à s’associer avec les leaders de l’économie des plateformes. Le travail tel que nous l’avons conçu depuis 50 ans est en pleine mutation, reste à inventer une bonne protection sociale aux très nombreux travailleurs qui n’aspirent plus à décrocher un CDI.

En France, près de neuf embauches sur dix se font en CDD (contrat à durée déterminée). Et un tiers de ces contrats ne durent qu’une seule journée. En vingt-cinq ans, la part des embauches en CDD a quadruplé. « C’est bien le symbole de l’inadaptation du marché du travail actuel où la norme reste le CDI, analyse Hervé Novelli, ancien ministre à l’origine de la création du statut d’auto-entrepreneur. Les entreprises le contournent avec le CDD car elles ont des besoins bien spécifiques sur des profils et des missions données. »

« Avec les Trente glorieuses, le CDI a été érigé en Graal mais ce n’est plus le cas aujourd’hui dans un pays qui compte 4,5 millions de pluriactifs (aussi appelés slashers), soit 16 % de la population active. On est passé à la multiactivité, aux multiemployeurs et aux multiclients« , commente Guillaume Cairou, patron d’une entreprise de portage salarial et auteur de ‘Start-up République’ (Éditions du Cherche Midi).

 

Evgenia Lysova, Svetlana Khapova (professeurs) et Emilia Bunea (PDG) ont interrogé plusieurs PDG sur leurs hobbies pour en déterminer les effets positifs et les raisons qui les poussent à y consacrer du temps.

Lorsque David Solomon a été nommé PDG de Goldman Sachs, les médias ne se sont pas concentrés uniquement sur son parcours professionnel. Ils ont également couvert sa passion pour la musique et son activité de disc jockey. David Solomon (alias DJ D-Sol) n’est pas le seul PDG connu pour être passionné dans tout ce qu’il fait.

Nous avons cherché à savoir pourquoi les dirigeants prennent du temps pour leurs hobbies en dépit de leurs agendas chargés. Quelle influence leurs hobbies ont-ils sur le travail ? Pour cela nous avons interrogé 17 PDG de S&P 500 sur leurs hobbies, s’ils les prenaient au sérieux et ce que cela leur apporte en qualité de leader.

En public et en privé, les PDG affirment que leurs hobbies les aident à faire face aux exigences sans cesse croissantes de leur poste.

Dormir au travail est un doux rêve pour certains salariés. Certains, plus téméraires, se risquent à pratiquer l’hard du « power nap » discrètement dans les toilettes, l’histoire de 20 min. Mais que risquent-ils s’ils sont pris la main dans le sac?

(…) selon les cas, les juges considéreront que la sieste n’est pas constituante d’une faute grave, tel l’arrêt rendu par la Chambre Sociale de la Cour de Cassation le 12 octobre 2011 où un salarié s’est endormi dans la salle d’attente d’un client qui lui a demandé de patienter. Cependant, les heures supplémentaires ne peuvent pas être réclamées dans le cas du salarié endormi.

A l’inverse, la Cour de Cassation considère comme une faute grave le pompier s’endormant pendant le service et ne répondant pas à l’appel de la tour de contrôle de l’aéroport où il fait son service.

Par Benjamin Leclercq I Publié le 19 Octobre 2018

Et si rester soi-même était la condition première du bonheur au travail ? C’est l’invitation que nous adresse Alexandre Pachulski, auteur de l’ouvrage « Unique(s), et si la clé du monde de demain, c’était nous ? »

« Unique(s), et si la clé du monde de demain, c’était nous ? », Alexandre Pachulski, Editions du Chêne, octobre 2018, 304 p, 19,90 euros.

Initiatives sociétales

par Philippe RUAUDEL · Publié 8 octobre 2018

Dans l’objectif de réduire leur empreinte écologique et de mieux contrôler leur alimentation, de plus en plus de consommateurs recourent aux circuits courts. Il s’agit en effet de faire à appel, tout au plus, à un intermédiaire. On parle alors de vente directe ou indirecte. Cependant, le point noir du circuit court est la logistique.  En France, la société La Charrette propose aux producteurs en circuit court une plateforme web pour transporter leur production via un covoiturage.

Il s’agit d’une plateforme web permettant aux producteurs en circuit court de proposer ou de trouver une solution de covoiturage pour leurs productions. Elle cherche aussi à lever le frein au développement des circuits courts. En 2018, Les cofondatrices ont été rejointes par une nouvelle recrue spécialisée dans la logistique des circuits courts, Lucie.

India (c) pixabay

 

L’université du Vermont a créé un site sur lequel ce sont les internautes qui permettent à d’autres de dresser un profil de leur consommation. Et de comprendre comment la réduire.

La machine propose ensuite un graphique interactif et détaillé, qui permet d’identifier les facteurs augmentant la consommation d’énergie. Mais aussi de comparer ses résultats avec ceux des autres. « Si l’on sait que l’on consomme plus que le voisin, on a envie de savoir pourquoi », poursuit Josh Bongard, responsable du projet.

Source : L’Atelier – BNP Paribas

 

Fermer le menu